Esprit Curieux

27 janvier 2008

Y'a un plombier dans mon ordinateur

Il fait des bruits pas en rythme avec mon clavier ?!?!!

Posté par doroth à 11:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]


20 janvier 2008

"Noir je veux l'oeil et brun le teint,
Bien que l'oeil verd toute la France adore."
Ronsard

Posté par doroth à 12:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2007

Masque

139En vrai, le fond est un peu plus bleu, et sa présence incroyable n'en font que plus ressentir une solitude infinie.

Magali Cazot, à la galerie Philippe Gelot 29 rue St Paul Paris IVème

et aussi sur la carte Fnac

Posté par doroth à 08:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 juin 2007

Tuer le dragon

F. avait raison qui disait l'autre jour que des gamins de dix-sept ans qui parient deux, trois, voire quatre années de leur vie pour un plus qu'hypothétique meilleur avenir, n'ont pas peur des dragons.
Reste à savoir si ne pas lâcher un os est la meilleure façon de les affronter....

Posté par doroth à 17:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2007

Don't

Don't walk ahead of me, I may not follow.
Don't walk behind me, I may not lead.
Just walk beside me and be my friend.

Posté par doroth à 01:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]



03 mars 2007

...et tout recommencer

assiette_rougeCe qui est pénible avec les jolies choses, c'est qu'elles sont sans fin.
On a beau savoir qu'on est fan de lampes (et en particulier de celles qui diffusent une lumière "de l'intérieur"), de vaisselle, de guirlandes, de stickers muraux (de machines à laver aussi...)...une fois qu'on a trouvé THE lampe, THE couverts (la bonne nouvelle de 2007 est qu'Ikéa a renouvelé ses couverts Fornunft!!!), qu'on a enfin THE branche de cerisier des Tsé-Tsé...d'autres guirlandes, d'autres assiettes, d'autres verres viennent vous faire de l'oeil à leur tour...
Voilà, je craque littéralement pour la nouvelle collection d'Habitat, en particulier pour leur vaisselle en mélamine décliné en vert printanier, bleu profond et fuschia. J'aime les assiettes et les plateaux assortis, leurs dessins, la profondeur de leur relief, leur arrondi et leur léger rebord.
J'aime aussi qu'elles soient en mélamine et donc plus difficilement cassables que de la porcelaine.
Je vous laisse juger par vous-mêmes?

 

Et le pire, c'est qu'elles ne sont absolument pas hors de prix (3,50€ l'assiette à dessert, je négocie encore avec ma coloc la place du placard pour y ranger les grandes assiettes...).
assiette_bleue

Posté par doroth à 08:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 mars 2007

Fiat lux

Je ne sais pas ce que vous faites, en ce qui vous concerne, des fils électriquent qui pendent au milieu de votre plafond et auxquels est relié l'interrupteur de l'entrée...plafonnier
Personnellement, tant que je n'ai pas trouvé au moins une solution qui me satisfasse parmi les nombreuses possibilités, je ne fais rien. Ce pourrait être ma devise: "Bien s'écrit avec un r avant le b".
Pendant quasiment un an et au gand dam de ma mère, je n'ai pas eu de rideaux à la fenêtre: pas de perceuse pour faire dans ma tringle les trous nécessaires à l'utilisation d'un pithon (le seul et unique moyen d'avoir une tringle qui tienne dans la durée, surtout avec des rideaux lourds), et pas une seule paire de rideaux qui me satisfasse. Et une tringle qui ne tient pas avec des rideaux moches en plus, plutôt mourir!
Bref, je n'aime pas la plupart des plafonniers, tout en n'aimant pas non plus les fils dénudés qui sont quasiment leur seule alternative.
Cette semaine, je m'autofélicite d'une idée de génie ;-) J'ai retrouvé le bonheur du Fiat lux que seul permet un interrupteur à l'entrée d'une pièce, sans acheter de vrai plafonnier, et c'est mon idée à moi toute seule.
J'ai d'abord acheté la pièce qui permet de transformer des fils moches en un fil blanc unique (et sans faire le moindre trou).
Et chez Habitat (dont j'adore la collection cette année), ils vendent des guirlandes métalliques composées de feuilles et de fleurs, en doré, argenté ou cuivre, qu'on peut emmêler autour de ce qu'on veut.
J'ai donc trouvé l'abat-jour de mes rêves!!!
En revanche, si quelqu'un pouvait m'indiquer où trouver des grosses ampoules à vis en 15W, ce serait extraordinaire! Parce qu'au BHV, n'en trouvant pas, j'ai acheté une ampoule 40W, vous savez ces nouvelles ampoules "daylight"(?) déclinées version "apaisante" (une lumière douce) et version "énergisante" (comme une lumière de printemps), ça coûte dans les 2,20€ et je trouve le concept plutôt sympa.
J'hasite à doubler ma guirlande d'une deuxième???

Posté par doroth à 14:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 février 2007

Secret

Ce soir, j'ai découvert une adresse d'exception. Entrecôte grasse et moëlleuse, provenant d'un boeuf semble-t-il bercé de Mozart à l'abattoir.
C'est une adresse tellement exceptionnelle que je ne veux même pas la communiquer, mais vous finirez peut-être par la trouver.
En dessert, un ananas rôti absolument sublime, surmonté d'une boule de glace au nougat -un concentré de miel en bouche. Seul le financier qui l'accompagnait n'était, à mon sens, pas à la hauteur du reste.

L'espace d'une soirée, j'ai oublié que la médiocrité existait - ou même quoi que ce soit de négatif. Un bijou (à 18,50€ l'entrecôte en plus, je ne vois même plus ce qu'on pourrait reprocher à Paris). Encore meilleure accompagné du Morgon Vieilles Vignes 2003....impossible de dire lequel, celui qu'on trouve là-bas en tout cas.

Une de ces soirées exceptionnelles comme il n'en arrive qu'une fois par an au mieux, et sans doute une fois tous les quinze ans.

Un coup de foudre.

(Penser à trouver des dattes medjool pour S. avant la fin de la saison)

Posté par doroth à 04:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2007

J'aime les voies sinueuses qu'empruntent certaines amitiés, les anfractuosités où se nichent et se dénichent parfois un appel à aimer, ou à désaimer, et mieux même: à réaimer.
De toi je ne connais quelquefois, au commencement, que ce en quoi je te reconnais; quelques semaines plus tard, tu dévoiles à mes yeux apeurés ta face hideuse.
Mais lorsque tu apportes à ce visage haïssable l'éclairage qui le transfigure et qui m'apprend à aimer autrement, quand tu m'appelles à de nouvelles sympathies, je t'aime doublement de ce monde que tu m'ouvres.

Dès lors, où pourrait s'amorcer un jugement?

Whatever the question, love is the answer.

(et ne jamais dire Fontaine...)

Posté par doroth à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2006

Voyage de deux fous furieux en Argentine

PICT6473Inutile blog argentin



PICT6671

Posté par doroth à 15:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2006

Des nouvelles d'Hélène?

Non parce que ça fait plusieurs jours que son blog de fille est aux abonnés absents. Et que, du coup, je suis déçue dix fois par jour....

J'aurais loupé une info?

P.S.23/09: OUF elle est revenue, OUF elle est vivante, OUF elle a toujours autant de trucs à dire :-)

Posté par doroth à 02:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2006

Pique-nique sous X

Dans ma grande générosité, j'ai coupé les têtes et modifié les couleurs pour que personne ne reconnaisse ces fesses...

culnu


Moralité: à défaut de ceinture, porte au moins un caleçon...
(Pointe des Poulains, 24/8/06)

Posté par doroth à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »