23 février 2007

J'aime les voies sinueuses qu'empruntent certaines amitiés, les anfractuosités où se nichent et se dénichent parfois un appel à aimer, ou à désaimer, et mieux même: à réaimer.De toi je ne connais quelquefois, au commencement, que ce en quoi je te reconnais; quelques semaines plus tard, tu dévoiles à mes yeux apeurés ta face hideuse.Mais lorsque tu apportes à ce visage haïssable l'éclairage qui le transfigure et qui m'apprend à aimer autrement, quand tu m'appelles à de nouvelles sympathies, je t'aime doublement de ce monde que tu... [Lire la suite]
Posté par doroth à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]